Le Taon

Le Taon appartient à l’ordre des diptères; les femelles pondent parfois des centaines d’œufs sur les végétaux, au sol et en particulier dans les vases, vor directement dans l’eau selon l’espèce.

Les larves sont donc terrestres, mais souvent semi-aquatiques ou aquatiques.

Elles sont carnivores et s’attaquent aux autres insectes aquatiques.

Les femelles de taons doivent sucer du sang afin d’avoir de l’énergie nécessaire au développement de leurs œufs. Elles recherchent des vertébrés comme les chevaux, les bovins, et, parfois l’homme. Les males butinent mais ne piquent pas. Comme les moustiques, les femelles évitent de se poser sur un vêtement clair pour ne pas se faire repérer .

Si notre environnement était plus riche en faune, les taons seraient moins obligés de venir sur nous. Il est possible de limiter les piqures en portant des vêtements clairs et éviter les couleurs sombres. Nos mouvements sont également repérés mais il est difficile de lutter à moins de rester immobile. Mais cela ne suffirait pas car notre chaleur corporelle et le gaz carbonique que notre peau rejette sont également attirants pour les taons.

Il faut une température extérieure ainsi qu’une humidité de l’air élevée pour que les taons volent. L’humidité est particulièrement importante pour le taon. Ces insectes sont donc plutôt estivaux et commencent à voler vers fin mai jusqu’en aout suivant les espèces. La piqure reste douloureuse et peut s’infecter.